Climat scolaire

Ma priorité : assurer un cadre sécurisant et prévenir toutes les formes d’abus ou de harcèlement !

Je suis particulièrement attachée à ce que l’école soit un espace sécurisé et protecteur pour les élèves qui sont confiés à nos structures ainsi que pour les collaboratrices et collaborateurs du département. Le respect et la lutte contre toutes les formes d’abus ou de harcèlement sont des valeurs que je porte en tant que cheffe du DIP, appliquant ainsi un principe de “tolérance zéro”.

En savoir plus

Réalisations et projets

Plan cantonal de lutte et de prévention contre le (cyber)harcèlement: déploiement dès 2016 d’un plan de sensibilisation et de formation dans toutes les écoles des différents degrés du canton (30 établissements inscrits dans le plan à la rentrée 2017).

Elaboration d’un plan d’action contre toutes les formes d’abus et de harcèlement (y compris sexuel) en trois phases, dont la première est active depuis janvier 2018 :

  • Ouverture de la ligne” Abus Écoute – Parler en toute confiance ” à l‘intention des personnes qui souhaiteraient témoigner en toute confidentialité des situations d’abus et de harcèlement dont elles auraient été victimes ou témoins dans le cadre scolaire et extrascolaire. En appelant le 0800 800 922, les personnes qui le souhaitent peuvent désormais se confier en toute confidentialité à des psychologues professionnels du centre LAVI d’aide aux victimes
  • D’ici la rentrée scolaire d’août 2018 au plus tard, amélioration des dispositifs internes d’information, de prévention et de signalement des comportements abusifs.
  • En parallèle, création d’une plateforme de veille ayant pour vocation d’anticiper les évolutions sociétales et leur impact, notamment sur la vie scolaire, afin de prévoir des ajustements en amont.
En savoir plus

Revue de presse

21.09.2018 - Le Courrier - Les enseignants ont l'obligation de dénoncer
Le Courrier
21/09/2018

Les enseignants ont l’obligation de dénoncer

Pour lutter contre les abus à l’école, le DIP édicte une marche à suivre pour ses collaborateurs. Certains dispositions sont nouvelles, à l’instar de l’obligation désormais écrite noir sur blanc et faite à tout enseignant ou collaborateur du département d’informer immédiatement son supérieur hiérarchique en cas de situation, suspectée ou avérée, de maltraitance.

21.09.2018 - Tribune de Genève - À l'école, tout abus doit être dénoncé
Tribune de Genève
21/09/2018

«À l’école, tout abus doit être dénoncé»

Un plan d’action contre les abus à l’école a été mis en place en décembre 2017. Neuf mois plus tard, les autorités font le point. C’est l’occasion pour la conseillère d’État, Anne Emery-Torracinta, de “rappeler l’obligation des collaborateurs du DIP de dénoncer auprès de leur hiérarchie toute situation dont ils auraient connaissance”.

06.08.2018 - Le Courrier - Natels bientôt bannis à l'école?
Le Courrier
06/08/2018

Natels bientôt bannis à l’école?

Anne Emery-Torracinta, conseillère d’État chargée du DIP, est favorable à une interdiction des natels à l’école obligatoire. Elle l’a fait savoir vendredi via un post diffusé sur sa page Facebook où elle annonce l’ouverture d’une réflexion sur ce sujet incluant la direction du DIP, les enseignants et les parents d’élèves.

22.03.2018 - Le Courrier - Un homme et une femme scruteront les années Ramadan
Le Courrier
22/03/2018

Un homme et une femme scruteront les années Ramadan

Le Conseil d’État a désigné un binôme pour faire la lumière sur ce qui s’est passé autour de Tariq Ramadan lorsqu’il était enseignant à Genève. L’exécutif a ouvert cette enquête à la demande de la cheffe du DIP, Anne Emery-Torracinta.

Profs-élèves: liaisons dangereuses
RTS Un - Infrarouge
21/03/2018

Profs-élèves: liaisons dangereuses

Après les affaires Weinstein et Ramadan, une nouvelle affaire secoue un collège à Genève: un professeur a été suspendu après avoir été dénoncé par d’anciennes élèves. Comment éviter que des professeurs séduisent leurs élèves en abusant de leur autorité? Est-on trop laxiste en la matière et faut-il dénoncer plus systématiquement? Anne Emery-Torracinta participe à un débat sur cette question

Harcèlement sexuel d’élèves
RTS Un - Mise au point
18/03/2018

Harcèlement sexuel d’élèves

Interview d’Anne Emery-Torracinta, Conseillère d’État en charge du Département de l’instruction publique, de la culture et du sport.

16.03.2018 - Le Temps - «Je veux lever toute suspicion de partialité»
Le Temps
16/03/2018

«Je veux lever toute suspicion de partialité»

Sous la pression, le Département de l’instruction publique annonce l’ouverture d’une enquête indépendante dans l’affaire Tariq Ramadan. Elle portera sur trois objectifs, dont un qui dépasse le cadre du Collège de Saussure. «Je veux lever toute suspicion de partialité», confie la magistrale Anne Emery-Torracinta.

 

12.01.2018 - Le Courrier - Harcèlement à l'école, la ligne téléphonique genevoise anti-abus en place
Le Courrier
12/01/2018

Harcèlement à l’école, la ligne téléphonique genevoise anti-abus en place

Le Département de l’instruction publique genevoise a décidé de mettre en place une ligne téléphonique à destination des élèves (également des anciens élèves) et apprentis victimes de harcèlement ou d’abus sexuel, de situations d’humiliation, de comportements incompatibles avec les devoirs de fonction et menaçant l’intégrité physique, psychique ou sexuelle.

Ouverture d’une helpline “Abus Ecoute – Parler en toute confiance”
État de Genève - DIP
11/01/2018

Ouverture d’une helpline “Abus Ecoute – Parler en toute confiance”

Le DIP ouvre, en partenariat avec le centre LAVI-Genève, un numéro gratuit à destination des (anciens) élèves souhaitant témoigner en toute confidentialité des situations d’abus sexuels et de harcèlement dont ils auraient été victimes ou témoins dans le cadre scolaire et extrascolaire. La helpline “Abus Ecoute – Parler en toute confiance” répond dès aujourd’hui au 0800 800 922.

2017.12.19 - Le Courrier - Tolérance zéro à l'école
Le Courrier
19/12/2017

Tolérance zéro à l’école

Prônant la tolérance zéro, Anne Emery-Torracinta estime – en tant que cheffe du DIP –  que l’école doit être un espace sécurisé pour les élèves. Tous les professeurs – à qui elle réitère sa confiance car la plupart sont irréprochables – ont un devoir d’exemplarité. Ce qui signifie éviter toute forme de harcèlement, mais aussi de dénigrement ou d’humiliation.

Genève lance un plan d’action contre les abus sexuels à l’école
RSR - La 1ère
18/12/2017

Genève lance un plan d’action contre les abus sexuels à l’école

Espaces de parole ou ligne téléphonique, le canton de Genève a présenté lundi – par le biais de sa Conseillère d’État, Anne Emery-Torracinta – plusieurs mesures pour lutter contre les abus sexuels dans les écoles. Ce plan survient après les témoignages de plusieurs anciennes élèves.

09.12.2017 - Tribune de Genève - Des personnes seront chargées de l'écoute
Tribune de Genève
09/12/2017

«Des personnes seront chargées de l’écoute»

Anne Emery-Torracinta, cheffe de l’Instruction publique, veut sensibiliser les élèves et le personnel scolaire aux abus en tous genres. Elle annonce vouloir créer un lieu d’écoute, externe à l’École, pour les élèves victimes d’abus.

RSR La 1ère
08/11/2017

La détection des enseignants abuseurs a évolué, selon Anne Emery-Torracinta

«Les enseignants sont mieux formés, je pense qu’on a avancé dans ce domaine», relève Anne Emery-Torracinta, réagissant dans l’émission Forum au témoignage d’une ancienne élève du collège de Saussure abusée dans les années 1980. «On a aujourd’hui une tolérance beaucoup moins grande, pour ne pas dire égale à zéro par rapport à ce qui a existé par le passé.»

07.11.2017 - Tribune de Genève - Anne Emery-Torracinta réagit à l'affaire Tariq Ramadan
Tribune de Genève
07/11/2017

Anne Emery-Torracinta réagit à l’affaire Tariq Ramadan

La cheffe du DIP dit être profondément choquée «si ces faits graves sont avérés. En tant que cheffe du DIP aujourd’hui, il m’appartient de m’assurer que tout soit mis en œuvre pour protéger les élèves qui nous sont confiés. En la matière, ma position est la tolérance zéro.»