Migration

Chaque enfant a le droit à l’éducation.

Dans le domaine de la migration, le principal objectif de l’école est de scolariser et d’intégrer tous les enfants, sans distinctions, dans un souci d’égalité des chances. L’école constitue le lieu privilégié d’intégration, le creuset qui permet d’assurer la cohésion sociale. A Genève en particulier, l’une des grandes forces de l’école – qui est également un défi – est sa capacité à intégrer autant d’élèves d’origines aussi diverses.

En savoir plus

Réalisations et projets

Ouverture de classes de scolarisation à plein temps pour élèves migrants à l’Ecole primaire (en 2017 : 22 élèves) et augmentation du nombre de classes d’accueil à mi-temps pour atteindre 49 classes (435 élèves) à la rentrée scolaire 2017.

Création d’un groupe interdépartemental (DIP et Hôpitaux universitaires de Genève) pour renforcer la coordination sur les questions relatives à la santé des migrants mineurs.

Soutien financier à des projets d’activités socio-éducatives en-dehors de l’école pour les réfugiés mineurs non accompagnés (RMNA).

Mise en place en collaboration avec l’OSEO et le BIE d’un accueil d’élèves de l’ACCES II au SEMO (Semestre de motivation) durant l’été 2017. Le projet devrait se poursuivre à l’automne.

Renforcement des animations basées sur le plurinlinguisme dans les classes primaire valorisant notamment les langues d’origine (activités EOLE, Education et l’ouverture aux langues à l’école).

Intégration de nouvelles langues dans la commission ELCO (enseignement de langue et culture d’origine pour les élèves allophones), qui réunit l’ensemble des prestataires de cours de langue et culture d’origine (autorités consulaires, associations ou écoles privées).

Organisation du forum sur l’hétérogénéité et l’accueil des élèves allophones, en collaboration avec le Bureau de l’intégration des étrangers ainsi que plusieurs associations partenaires en février 2016. Ce forum a été l’occasion de rappeler par exemple l’importance de la valorisation de la langue maternelle, comme c’est le cas à Genève depuis 35 ans, notamment au travers des cours de langue et de culture d’origine que le DIP souhaite développer.

Ouverture de classes d’alphabétisation pour élèves migrants au Cycle d’orientation (en 2017 : 5 classes pour 28 élèves) et augmentation du nombre de classes d’accueil pour atteindre 38 classes (363 élèves). Mise sur pied de cours d’alphabétisation au CO (3 périodes par semaine) destinés aux élèves alphabétisés dans un alphabet éloigné du français ainsi qu’à des élèves en grande difficulté scolaire.

Suite à la forte augmentation du nombre de classes d’accueil d’élèves migrants au sein de l’ACCES II (ex-ACPO) à la rentrée 2016, stabilisation en 2017 avec 30 classes d’accueil, dont 4 diapspora et 5 classes d’alphabétisation, en plus de 9 classes d’insertion scolaire et 17 classes d’insertion professionnelle.

Alors que les migrants n’étaient pas accueillis après mars à l’ESII, ouverture de dispositifs permettant leur accueil jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Ouverture de 12 classes d’orientation professionnelle pour jeunes migrants dès la rentrée 2017.

Elaboration en cours d’une offre de formation professionnelle “préapprentissage d’intégration” adaptée au niveau scolaire atteint par les jeunes migrants.

Ouverture d’une classe d’accueil intégrée pour 20 élèves migrants à besoins particuliers au sein de l’ACCES II (ex ACPO).

Déploiement d’une équipe de soutien pluridisciplinaire (enseignant spécialisé et psychologue) au sein de l’ACCES II (ex ACPO) pour soutenir les élèves migrants et les enseignants titulaires de classe. Engagement d’une conseillère en placement depuis la rentrée 2017.

Renforcement du Service de protection des mineurs (SPMi) pour accompagner les requérants d’asile mineurs non-accompagnés (RMNA).

Revue de presse