Secondaire II

L’objectif premier du secondaire II est de conduire chaque jeune à une certification.

La formation au Secondaire II doit permettre à chaque jeune de trouver sa voie, d’obtenir une certification et ainsi de préparer sereinement son avenir. Le secondaire II fait face à de nombreux défis: des effectifs en constante augmentation, des parcours complexifiés et allongés, le risque du décrochage scolaire (aujourd’hui, 10 à 15% des jeunes interrompent leur formation sans diplôme). Dans ce contexte, la mise en œuvre de la formation obligatoire jusqu’à 18 ans à la rentrée 2018, la valorisation de la formation professionnelle ainsi que l’adaptation des filières sont parmi les chantiers prioritaires du département.

En savoir plus

Quelques réalisations et projets

Une des priorités du département étant de conduire chaque jeune à une certification et de lutter contre le décrochage scolaire, mise en place ainsi que développement de nombreux dispositifs et mesures dans ce cadre, comme CAP Formations et Espace Lullin notamment.

Suivi du plan de mesures pour favoriser la relève des professionnels de la santé (niveau de formation Secondaire II ou Tertiaire) dans le canton, conjointement avec le DEAS.

Pour faire face à un afflux important de jeunes migrants, en particulier des requérants mineurs non accompagnés, développement par le DIP de sa capacité d’accueil et mis en place de nouveaux dispositifs afin de répondre à ces nouveaux besoins.

Mise en place de plusieurs dispositifs permettant l’inclusion des élèves à besoins particuliers au sein du Secondaire II.

Rentrée scolaire 2016 : mise en place du volet 2016 de l’accord signé en 2013 entre le Conseil d’État et les associations professionnelles d’enseignants (accords dits DIP-FEG), ce qui s’est traduit par une amélioration du taux d’encadrement au secondaire II.

Voir également la thématique “formation des enseignants”.

Enquête sur l’organisation du calendrier scolaire par le SRED. Travaux en cours pour donner suite à cette enquête avec les associations de parents et les associations professionnelles. Des partenaires externes (communes, GIAP, FASe, associations) pourraient également être associés aux travaux en fonction de leur évolution.

Mise en œuvre de l’article constitutionnel relatif à la formation obligatoire jusqu’à 18 ans (FO18) prévue à la rentrée 2018. Les travaux de préparation sont en cours, principalement pour permettre aux 550 jeunes mineurs, qui quittent le système scolaire chaque année sans certification, de reprendre un parcours de formation.

Ouverture de l’École de commerce Raymond-Uldry à la rentrée scolaire 2017. En sus des cursus de commerce classiques, l’école offre de nombreuses places d’apprentissage et de stages pour des jeunes à besoins particuliers. Encadrés par leurs formateurs, ces jeunes effectuent une partie des tâches nécessaires au fonctionnement d’une école (cafétéria, secrétariat, conciergerie, espaces extérieurs).

Afin de limiter les échecs, notamment au Collège, révision du règlement du Secondaire II.

Projet de réforme de la maturité gymnasiale afin de rendre le système plus simple, plus cohérent et plus lisible, notamment en introduisant les options spécifiques dès la première année. Modification de la grille horaire du Collège (probablement à la rentrée 2019). L’introduction d’un enseignement d’informatique pour tous les élèves de la filière gymnasiale est également à l’étude, en lien avec l’avancement des travaux sur le plan fédéral.

Afin que la situation financière des familles ne soit plus un obstacle, mise en oeuvre (avec l’aide d’une fondation privée) d’un dispositif de financement possible des séjours linguistiques liés à certaines formations. Ainsi, les élèves qui en auraient besoin pourrront faire une demande de soutien pour les séjours obligatoires liés à :

  • la maturité professionnelle commerciale,
  • la maturité spécialisée “pédagogie” ou “communication et information” de l’ECG,
  • la maturité bilingue par séjour du Collège.

En relation avec l’encouragement au domaine MINT (mathématiques, informatique, sciences naturelles, technique) développé par la Confédération et les cantons, mise en place du plan d’action MSN (mathématiques et sciences de la nature) afin de valoriser les mathématiques et les sciences – en particulier auprès des filles – et de favoriser l’orientation vers les filières scientifiques.

Réflexion en cours sur l’ECG, la lisibilité de ses filières ainsi que ses débouchés, notamment dans le domaine santé-social.

Voir également plusieurs réalisations relatives à la formation professionnelle ainsi que sa valorisation et qui concernent le Secondaire II.

Revue de presse

06.03.2018 - Le Courrier - Guide pratique sur la formation obligatoire
Le Courrier
06/03/2018

Guide pratique sur la formation obligatoire

À la rentrée 2018, les 15-18 ans devront obligatoirement suivre une formation. L’État informe les parents sur cette “révolution” pour lutter contre le décrochage scolaire. Le canton de Genève édite un guide pratique sur la formation obligatoire jusqu’à 18 ans (FO18).

2014.06.20 - Le Courrier - Un collège plus élitiste
Le Courrier
20/06/2014

Un collège plus élitiste

A la fin du Cycle, «plus de la moitié des élèves vont au collège mais beaucoup n’obtiennent pas une maturité», déplore la conseillère d’État Anne Emery-Torracinta.