Opinions Voir plus

  • 14.10.2020 - Le Temps - «La mission de l’université est éminemment politique»
    Le Temps
    14/10/2020

    «La mission de l’université est éminemment politique»

    A l’occasion du Dies Academicus de l’Université de Genève du 1er octobre 2020 dont la cérémonie était placée sous le signe de la cohésion, Anne Emery-Torracinta a rappelé la mission essentielle dévolue aux hautes écoles «qui doivent nous aider à “faire cité”, c’est-à-dire à constituer ensemble une communauté politique pacifique soudée par la reconnaissance d’un monde commun et par l’échange rationnel d’arguments».

  • 25.06.2019 - Le Temps - L'école relève les défis de notre avenir numérique
    Le Temps
    25/06/2019

    L’école relève les défis de notre avenir numérique

    Anne Emery-Torracinta signe une tribune libre dans Le Temps pour défendre son projet du numérique en rappelant que personne ne souhaite “gadgétiser”l’école, l’objectif étant au contraire d’aider l’être humain à ne pas se laisser “gadgétiser” par des machines aveugles servant des intérêts opaques.

  • 20.11.2018 - Tribune de Genève - Vous serez surpris par la Cité des Métiers
    Tribune de Genève
    20/11/2018

    Vous serez surpris par la Cité des Métiers

    Anne Emery-Torracinta signe une tribune libre sur la Cité des Métiers, l’occasion pour les élèves de franchir les portes de l’exposition pour y découvrir des dizaines de professions et des secteurs d’activité parfois insoupçonnés, tout en dialoguant avec des professionnels et des jeunes en formation.

Entretiens Voir plus

DIP Voir plus

  • 12-10.2020 - Tribune de Genève - Le futur Conseil de la jeunesse à l'essai
    Tribune de Genève
    12/10/2020

    Le futur Conseil de la jeunesse à l’essai

    Une vingtaine de jeunes se sont réunis pour imaginer les contours de leur instance représentative à venir. «C’est chouette, la façon dont vous avez réussi à vous écouter, c’est de bon augure pour la suite. L’idée du Conseil de la jeunesse date de 2015. Il a d’abord été refusé par les députés, puis on a réussi à le faire entrer dans la loi. Vous voyez ainsi que ça prend du temps et qu’il ne faut pas se décourager.» a notamment évoqué Anne Emery-Torracinta, venue partager un moment avec ces jeunes lors du bilan de la journée.

  • 01.10.2020 - Tribune de Genève - Places d’apprentissage: le retard est presque comblé
    Tribune de Genève
    01/10/2020

    Succès des mesures prises par l’État – Places d’apprentissage: le retard est presque comblé

    Alors qu’il manquait au mois de mai un millier de places à Genève, les entreprises ont presque effacé le déficit. Anne Emery-Torracinta, la responsable du DIP, est très satisfaite des effets des mesures prises pour encourager la création de places d’apprentissage.

  • 26.09.2020 - Tribune de Genève - «Le but n’est pas d’humilier»
    Tribune de Genève
    26/09/2020

    «Le but n’est pas d’humilier»

    La responsable du Département de l’instruction publique, de la formation et de la jeunesse prend position sur la question des tenues des élèves: «L’école est un lieu d’apprentissage et le vêtement ne doit pas y faire obstacle.»

  • 24.08.2020 - Le Courrier - Quinze minutes pour devenir lecteur
    Le Courrier
    24/08/2020

    Quinze minutes pour devenir lecteur

    L’école genevoise met cette année l’accent sur l’accès au livre et au plaisir de lire. Le projet «Silence, On Lit!» – un quart d’heure quotidien de lecture en silence – intéresse déjà 30 établissements.

  • 19.08.2020 - Tribune de Genève - Une rentrée sous tension au postobligatoire
    Tribune de Genève
    19/08/2020

    Une rentrée sous tension au postobligatoire

    Davantage d’élèves mais pas assez de bâtiments! La croissance des effectifs est plus rapide que prévu. Plusieurs facteurs l’expliquent: «La vitalité économique du canton, avec un gain migratoire soutenu; la politique de construction de logements qui s’est intensifiée; les exigences élevées du marché du travail qui engendrent un rallongement de la durée des études.»

Autres Voir plus

  • Tribune de Genève
    27/04/2018

    Un candidat, trois objets

    Anne Emery-Torracinta, candidate à sa réélection au Conseil d’État, se présente à travers trois objets qui lui tiennent à coeur: le livre de Mathieu Mégevand, “Les lueurs”, une petite statuette du héros de “Ma vie de Courgette”, le film de Claude Barras ainsi qu’une photo où elle prononce un discours, au milieu d’élèves …

  • 16.04.2018 - Tribune de Genève - La folle journée d'Anne Emery-Torracinta
    Tribune de Genève
    16/04/2018

    «Je voulais montrer que j’avais le courage d’aller jusqu’au bout, peu importe l’issue»

    La folle journée d’Anne Emery-Torracinta. Reportage dans les pas de la magistrate sortante. Sur la sellette, elle surprend en arrivant 5ème. Terminé l’hypercontrôle et l’austérité, elle a laissé éclater sa joie.

  • 11.04.2018 - Bilan - Anne Emery-Torracinta et le tribunal médiatique
    Bilan
    11/04/2018

    Anne Emery-Torracinta et le tribunal médiatique

    Dans la rubrique “Un oeil sur les médias”, la journaliste Romaine Jean analyse le traitement médiatique dont a fait l’objet Anne Emery-Torracinta durant le mois précédant le premier tour de l’élection au Conseil d’État genevois.

  • 2018.03.24 - Tribune de Genève - Le bilan sans éclat mais consensuel d'Anne Emery-Torracinta ébranlé par un séisme
    Tribune de Genève
    24/03/2018

    Le bilan d’Anne Emery-Torracinta

    Un bilan «sans révolution, construit sur une politique de petits pas» pour Laurent Vité, président du syndicat des enseignants du primaire. «Persévérant plutôt que flamboyant (qui est souvent synonyme de poudre aux yeux)» pour Salima Moyard, coprésidente de la Fédération des associations des maîtres du Cycle (Famco) et députée PS. À l’instar de Jean-Pierre Martinet, de l’Union du corps enseignant secondaire, ils sont plusieurs à soutenir une action «plutôt bonne» en regard du contexte, soit une législature placée sous le signe de recherche d’économies, ainsi qu’une position minoritaire au parlement et au Conseil d’État.