Égalité et diversité

Mon objectif : promouvoir l’égalité et valoriser la diversité !

Défendre l’importance de l’apprentissage du “vivre ensemble”, c’est favoriser la cohésion sociale. Je m’engage ainsi résolument pour faire progresser la promotion de l’égalité entre les sexes et lutter contre toutes les discriminations.

En savoir plus

Réalisations et projets

Intensification des collaborations avec l’ensemble des partenaires tels que l’Université de Genève, la Haute École du travail social, les HUG, le Bureau de l’intégration des étrangers et le Bureau de la promotion de l’égalité entre femmes et hommes et de prévention des violences domestiques.

Dès 2017, adaptation de nos dispositifs au sein du DIP pour intégrer le suivi des élèves transgenres à travers leur reconnaissance et leur protection dans les écoles. À cet effet, un protocole de prise en charge a été élaboré et des interventions avec des suivis personnalisés et collectifs ont été menées (en partenariat avec Agnodice, Le Refuge et Totem).

Mobilisation des établissements pour la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie: création de ciné-clubs et projections de films accompagnés de débats, rencontres avec des experts et des cinéastes, lectures de texte et visites d’expositions avec accompagnement professionnel, rédaction de textes ou de poésies et de chansons par les élèves.

Promotions d’actions pour favoriser une orientation professionnelle la plus ouverte possible, comme la journée “Futur en tous genres” pour encourager à oser tous les métiers ou la journée “Élargis tes horizons” permettant permet à 400 filles de 8 à 15 ans de découvrir les sciences par elles-mêmes pendant tout un samedi à l’Université de Genève. À noter les activités du Sciencescope de l’UniGE: Bioscope, Chimiscope, Mathscope et Physiscope qui permettent d’approcher de manière ludique les sciences ainsi que le programme de lecture au primaire pour valoriser les figures scientifiques féminines dans les albums jeunesse et l’utilisation de la mallette de livres éclairés “Balayons les clichés”, etc.

Elaboration d’outils pédagogiques non discriminants, comme par exemple le projet Mosaïque Lecture (en collaboration avec le canton de Vaud) qui met à disposition des enseignants du primaire une besace multicolore de 26 livres abordant toutes les facettes de la diversité.

Travail en collaboration avec les maîtres des disciplines de l’enseignement obligatoire pour intégrer des contenus anti-discriminatoires dans les différentes branches. Élaboration d’un “guide des bonnes pratiques” autour de l’égalité et la prévention des discriminations (à paraître au printemps 2018).

Mise sur pied d’une unité anti-discrimination afin de permettre une prise en charge autour d’actions pédagogiques conjuguées contre le sexisme, l’homophobie et le racisme.

Actions de prévention et de sensibilisation auprès des élèves ainsi que des collaboratrices et collaborateurs du DIP: il s’agit de lutter contre les préjugés et les différentes formes de discrimination afin d’apprendre à les reconnaître, à réagir et à favoriser un épanouissement de chacun dans le respect de tous. Aujourd’hui plus de 80% des établissements du Secondaire II ont intégré un module de formation ou de sensibilisation des enseignants ainsi que des ateliers avec les élèves: projections de films, débats, concours de dessins, création de films courts, expositions itinérantes, jeux de rôle et séminaires permettent de conscientiser la collectivité scolaire.

Intensification des actions de prévention de l’homophobie et amélioration des dispositifs d’intervention dans les établissements du Secondaire II, ainsi qu’entrée du Cycle d’orientation et de l’enseignement primaire dans le dispositif par le biais de la formation des enseignants.

Déploiement du plan d’action pour la valorisation des filières d’études et des métiers scientifiques, en particulier auprès des jeunes filles, par le biais de la mise en œuvre – avec l’Université de Genève – du programme Athena. Ce programme permet à des collégiennes et collégiens de participer à un cours universitaire de maths ou physique et, en cas de réussite, d’obtenir des crédits ECTS pour leurs futures études. En 2015-2016, 70 jeunes ont participé et 35 ont réussi l’examen final. En 2016-2017, 74 jeunes ont participé et 20 ont réussi l’examen. Pour 2017-2018, 72 jeunes sont actuellement inscrits.

Modification du formulaire de la base de données scolaires de manière à reconnaitre la diversité des configurations familiales, notamment les familles arc-en-ciel mais aussi les familles recomposées hétérosexuelles.

Revue de presse

08.03.2018 - Le Courrier - Les écoles en première ligne
Le Courrier
08/03/2018

Les écoles en première ligne

Numéro vert, formation des enseignants, prévention… Ces dispositifs existent de longue date pour prévenir le harcèlement sexuel à l’école. Le mouvement #MeToo en a confirmé la nécessité.