Formation professionnelle

Soutenir et valoriser la formation professionnelle dans le canton de Genève est ma priorité politique!

Dans un monde du travail toujours plus exigeant, un jeune qui s’est formé au sein d’une entreprise bénéficie déjà d’une expérience professionnelle, ce qui renforce ses chances de trouver ensuite un emploi. Pourtant, par rapport au reste de la Suisse, Genève enregistre le plus faible taux d’entreprises formatrices et il connaît la proportion la plus faible de jeunes qui entrent directement en formation professionnelle duale à la fin du Cycle d’orientation.

En savoir plus

Réalisations et projets

Adoption par le Conseil d’Etat sous mon impulsion, du “plan d’action apprentissage”. Constitué de 13 mesures, il vise à soutenir les entreprises, augmenter le nombre d’apprentis au sein du petit et du grand Etat et promouvoir la formation professionnelle à travers une meilleure information au Cycle d’orientation. L’objectif de 4% d’apprentis au sein du petit Etat est atteint à la rentrée 2017, avec un taux de 6.7% pour le DIP (118 apprentis au DIP pour un total de 265 à l’Etat) !

Mise en place du projet GO-Apprentissage dans 4 cycles d’orientation pour accompagner les élèves dans la recherche d’une place d’apprentissage et améliorer leurs chances de poursuivre leur formation.

Mise en place du Dispositif Chèque Label Entreprise Formatrice (CLEF) pour soutenir les entreprises formatrices, par un coaching professionnel adapté à leurs besoins et possibilité de demander en ligne une autorisation de former afin d’alléger les démarches administratives. Collaboration avec la Ville de Genève et plusieurs communes.

Refonte et amélioration du dispositif d’information scolaire et professionnelle au cycle d’orientation, avec une première étape d’amélioration dès la rentrée 2017, suivie d’autres mesures en 2018.

Adaptation de l’offre de formation professionnelle pour répondre aux besoins des jeunes, à ceux de l’économie et aux défis de la société de demain: ouverture de nouvelles filières et de filière mixtes et augmentation de la capacité d”accueil de certaines filières

Ouverture de l’école de commerce Raymond Uldry à la rentrée scolaire 2017. En sus des cursus de commerce classiques, l’école offre de nombreuses places d’apprentissage et de stages pour des jeunes à besoins particuliers. Encadrés par leur formateur, ces jeunes effectuent une partie des tâches nécessaires au fonctionnement d’une école (cafétéria, secrétariat, conciergerie, espaces extérieurs).

Suivi du plan de mesures pour favoriser la relève des professionnels de la santé (niveau de formation Secondaire II ou Tertiaire) dans le canton, conjointement avec le DEAS.

Développement du dispositif Qualification+ pour faire face à la demande grandissante de validation des acquis de l’expérience (VAE) pour la formation des adultes, et mise en place d’une certification des compétences de base (français, maths) reconnue par le DIP (1ère fois en Suisse).

Revue de presse

27.09.2017 - GHI - L’apprentissage genevois va (un peu) mieux
GHI
27/09/2017

L’apprentissage genevois va (un peu) mieux

Aujourd’hui le plan d’action, lancé pour redresser la barre, porte quelques fruits. L’Etat a donné l’exemple en se fixant un quota de 4% d’apprentis qui a été légèrement dépassé, offrant ainsi 67 places de plus qu’en 2013… Et les contacts entre jeunes et employeurs ont été boostés. Résultat: 264 entreprises ont été pour la première fois formatrices en 2016, soit 50 de plus que deux ans auparavant.

2017.08.23 - Le Courrier - Vitrine de l'école inclusive et formatrice
Le Courrier
23/08/2017

Vitrine de l’école inclusive et formatrice

Pour sa dernière rentrée scolaire de la législature, la cheffe de l’Instruction publique, Anne Emery- Torracinta, a mis en avant mardi ses efforts durant quatre ans pour valoriser la formation professionnelle et développer l’école inclusive.

2017.08.23 - Tribune de Genève - Un nouveau type d'école s'ouvre à la rentrée
Tribune de Genève
23/08/2017

Un nouveau type d’école s’ouvre à la rentrée

L’Ecole de commerce Raymond-Uldry mêle cursus classique, apprentissages et stages pour élèves à besoins particuliers:  elle se veut «une vitrine de la formation professionnelle et un modèle d’école inclusive», selon Anne Emery-Torracinta.

Tribune de Genève
02/12/2016

Dès la rentrée 2017, la BD sera enseignée à Genève

«Cette nouvelle filière s’inscrit dans une tradition genevoise de la bande dessinée et de l’illustration», souligne Anne Emery-Torracinta. Lors du point presse au CFPA, elle n’a pas manqué de rappeler l’illustre exemple de Rodolphe Töpffer… Elle a aussi relevé la tradition genevoise en matière de dessin de presse et d’affiches: «Notre rôle est d’encourager ce patrimoine vivant».

13.04.2016 - GHI - Métiers d'art, métiers du futur
GHI
13/04/2016

Métiers d’art, métiers du futur

«Nous avons un patrimoine très ancien qu’il faut sauvegarder. Et nous n’avons pas si souvent l’occasion de découvrir des métiers plus rares. L’apprentissage ne concerne pas seulement le commerce» précise Anne Emery-Torracinta à l’occasion des Journées européennes des métiers d’art. Car l’idée est bien de «revaloriser la formation professionnelle».