Education physique

L’éducation au mouvement et la promotion de l’activité physique à l’école sont essentiels pour la santé et le bien-être des élèves.

Depuis plusieurs décennies, la Confédération demande de dispenser 3 heures d’éducation physique durant toute l’école obligatoire. Or, si Genève respecte cette obligation fédérale à l’école primaire, ce n’est malheureusement pas encore le cas au Cycle d’Orientation, car cela n’a pas été changé avec la mise en œuvre du nCO. La grille horaire du CO va devoir être ajustée pour tenir compte de la demi-journée supplémentaire rajoutée à l’école primaire. Dans le cadre de ces modifications, le DIP introduira une 3ème période d’éducation physique pour tous les élèves et toutes les sections du CO. En attendant cette généralisation à l’ensemble des élèves, cette 3ème période a déjà été introduite en 9ème R1 et R2 dès la rentrée 2017. Prévu à la rentrée 2020, ce renforcement de l’éducation physique doit être reporté en 2021 ou 2022: en effet, le parlement a refusé les postes demandés à cet effet dans le budget.

S’il est nécessaire pour la santé et le bien-être des élèves de développer le sport à l’école, certains élèves sont parfois sous certificat médical et, de fait, dispensés du cours d’éducation physique. A titre d’exemple, si un élève asthmatique ne peut pas pratiquer la course à pied, il peut, par contre, parfaitement faire de la musculation. L’éducation physique individualisée (EPI) a donc pour objectif de permettre aux élèves sous CM de pratiquer une activité physique, adaptée à leurs besoins. Les élèves qui la suivent sont rassemblés en petits groupes sous la houlette d’un enseignant qui s’adapte à leurs problématiques. Elaboré il y a quelques années, ce concept se développe et se systématise dans le Secondaire II, l’idée étant de l’étendre ensuite aux autres degrés d’enseignement.

Réalisations et projets

Introduction de la 3ème heure d’éducation physique en 9ème R1 et R2 dès la rentrée 2017. Généralisation à l’ensemble des élèves dès que le parlement cantonal genevois accordera les moyens nécessaires, mais au plus tard en 2022.

Dans les filières plein temps du secondaire II, généralisation des cours d’éducation physique individualisé (EPI) à destination des élèves au bénéfice d’un certificat médical alors que leur état de santé peut leur permettre de pratiquer certaines activités.

Revue de presse

06.11.2019 - Le Courrier - L'école s'adapte mieux aux sportifs
Le Courrier
06/11/2019

L’école s’adapte mieux aux sportifs

Le dispositif sport-art-études sera profondément modifié dès la rentrée prochaine afin de faciliter le double parcours des élèves pratiquant un sport ou une discipline artistique à haut niveau. Le tout sans renoncer aux exigences scolaires, insiste Anne Emery-Torracinta, cheffe de l’Instruction publique.

09.06.2017 - 20 minutes - La troisième heure de gym gagne le match en justice
20 minutes
09/06/2017

La troisième heure de gym gagne le match en justice

Le DIP se félicite de l’arrêt qui tient compte des démarches qu’il a entreprises. Dès août, une partie des 9e années (12 ans) bénéficieront d’une troisième heure de sport. La conseillère d’Etat Anne Emery- Torracinta indique que ce «sera généralisé d’ici 2018 ou 2019 dans le cadre de la refonte complète de la grille horaire».

09.06.2017 - Le Temps - Genève doit introduire une 3ème heure de gym dans les plus brefs délais
Le Temps
09/06/2017

Genève doit introduire une 3ème heure de gym dans les plus brefs délais

«Le DIP se félicite de la décision du Tribunal fédéral», indique-t-il dans un communiqué. En effet, le DIP a décidé d’une mise en oeuvre progressive de cette troisième période dès la rentrée prochaine. En septembre 2017, elle concernera une partie des élèves de 9e année. Le DIP a ainsi mis fin à une longue période de latence. Le projet n’a pas attendu le recours de l’AGMEP. Il avait été annoncé par la conseillère d’État Anne Emery- Torracinta dès le début de la législature.