Ecole inclusive

L’école que je défends s’adapte aux besoins de chaque élève!

Quels que soient ses besoins, son potentiel, ses difficultés, ses talents, son origine ou son milieu social, chaque élève doit bénéficier des meilleures conditions d’apprentissage et chances de réussite de son parcours scolaire. L’école que je défends est inclusive car elle privilégie tant que possible des solutions qui permettent aux enfants d’apprendre et de grandir ensemble. Cette école fait de la diversité, une force pour mieux se préparer à la vie d’adulte!

Développer une école plus inclusive passe par de multiples réalisations et projets basé sur l’étroite collaboration des professionnels concernés et permettant de prendre en compte tous les profils d’élèves.

Quelques réalisations et projets

Renforcement de l’Ecole primaire qui pâtit d’un manque de moyens pour faire face aux défis auxquels elle est confrontée afin garantir l’acquisition des savoirs de base.

Modification du formulaire de la base de données scolaires de manière à reconnaitre la diversité des configurations familiales, notamment les familles arc-en-ciel mais aussi les familles recomposées hétérosexuelles

Dans le cadre du plan d’action pour la valorisation des filières d’études et des métiers scientifiques, en particulier auprès des jeunes filles, mise en œuvre, avec l’Université, du programme Athena. Ce programme permet à des collégiennes et collégiens de participer à un cours universitaire de maths ou physique et, en cas de réussite, d’obtenir des crétis ECTS pour leurs futures études. En 2015-2016, 70 jeunes ont participé et 35 ont réussi l’examen final. En 2016-2017, 74 jeunes ont participés et 20 ont réussi l’examen. Pour 2017-2018, 72 jeunes sont actuellement inscrits.

Préparation à la mise en œuvre de l’article constitutionnel de la Formation obligatoire jusqu’à 18 ans (FO18) et développement de dispositifs de lutte contre le décrochage scolaire.

Analyse du nouveau CO (en cours) portant sur la grille horaire (en lien avec l’introduction du mercredi matin à l’EP), l’évaluation des passerelles et la capacité du système à répondre aux besoins des élèves les plus fragiles.

Développement des dispositifs dévolus à la scolarisation des élèves à besoins particuliers ou en situation de handicap.

Adaptation et développement des dispositifs d’accueil des élèves migrants pour répondre aux nouveaux besoins.

Promotion de l’apprentissage des langues et des échanges linguistiques.

Révision de la Loi sur l’Instruction publique (LIP) (l’ancienne loi datait de 1940!) votée en 2015 par le Grand Conseil, avec l’intégration de l’ancienne loi cantonale sur l’intégration des enfants et des jeunes à besoins éducatifs particuliers ou handicapés (LIJBEP) ainsi que la nouvelle norme constitutionnelle sur la Formation obligatoire jusqu’à 18 ans (FO18).

En savoir plus

Elaboration d’une brochure de référence sur les principes de la laïcité à l’école.

Dans les filières plein temps du secondaire II, généralisation des cours d’éducation physique individualisé (EPI) à destination des élèves au bénéfice d’un certificat médical alors que leur état de santé peut leur permettre de pratiquer certaines activités.

Revue de presse

2017.08.23 - Le Courrier - Vitrine de l'école inclusive et formatrice
Le Courrier
23/08/2017

Vitrine de l’école inclusive et formatrice

Pour sa dernière rentrée scolaire de la législature, la cheffe de l’Instruction publique, Anne Emery- Torracinta, a mis en avant mardi ses efforts durant quatre ans pour valoriser la formation professionnelle et développer l’école inclusive.

2017.08.23 - Tribune de Genève - Un nouveau type d'école s'ouvre à la rentrée
Tribune de Genève
23/08/2017

Un nouveau type d’école s’ouvre à la rentrée

L’Ecole de commerce Raymond-Uldry mêle cursus classique, apprentissages et stages pour élèves à besoins particuliers:  elle se veut «une vitrine de la formation professionnelle et un modèle d’école inclusive», selon Anne Emery-Torracinta.

2015.11.21 - Le Temps - « Trop de jeunes sont largués par le système scolaire »
Le Temps
21/11/2015

«Trop de jeunes sont largués par le système scolaire»

Anne Emery-Torracinta est sur tous les fronts. Enseignants mobilisés et en colère, redistribution des cartes en matière de culture entre la Ville et le canton, rôle de l’école face à la menace djihadiste: les vérités d’une ministre dans la tourmente.